Cap-Vert : Notre conseillère Barbara a ridé les meilleurs spots

Publié le 16 mai 2019
On a testé pour vous
Découverte des spots kitesurf et windsurf au Cap Vert avec Barbara Gris

10 jours pour découvrir ces 2 îles complètement différentes au large du Sénégal !  J'ai bien pu m'imprégner de cette ambiance créole africaine ou le mot d'ordre est la convivialité. Là-bas, la glisse c'est vraiment du matin jusqu'au soir et il y en a pour tous les goûts. Je ne partais pas au Cap-Vert pour ses attraits culturels ou ses richesses historiques mais plutôt pour ses eaux turquoises et ses belles vagues. Je voulais également rencontrer les habitants, amoureux de leurs îles, et je n'ai pas été déçue...

Qu'as-tu pensé des spots de Sal au Cap-Vert ?

 

Après une arrivée tardive, un transfert avec notre partenaire Morabitur (toujours au top) et une bonne nuit de sommeil dans l'un de nos superbes hôtels sur Santa Maria, c'est déjà l'heure d'enfiler la combi. La bas, le windsurf se fait devant le ION Club Santa Maria pour les débutants, notamment avec Calu qui n'hésitera pas à sauter sur la planche si vous avez le moindre souci et qui rendra votre apprentissage encore plus fun. Sinon, pour les plus expérimentés, direction le ION club Leme Bedge devant un spot plus technique mais beaucoup moins fréquenté ou de belles vagues rendent les sessions intenses.

En kite, cap sur Kitebeach en Jeep, en passant par un chemin de sable... Mieux vaut bien s'accrocher ! On arrive sur une immense plage parfaite pour gréer, entourée de dunes et sans constructions autour. Le vent y est beaucoup plus régulier que sur Santa Maria où les hôtels le rendent rafaleux.  Kitebeach c'est un plan d'eau assez sportif, les experts se régalent mais au final les débutants / intermédiaires aussi car même si les vagues peuvent impressionner, on se sent vraiment entouré et jamais seul. L'avantage de progresser sur Kitebeach ? C'est qu'ensuite on peut naviguer partout !

Au niveau des centres, on est sur du ION club donc aucune mauvaise surprise. Ce sont de petites structures à l'ambiance « familiale », avec un matériel Duotone / Fanatic toujours au top et des moniteurs exigeants mais pro qui vous feront volontiers partager leur barbecue de poisson entre deux sessions.

Sal en résumé

C'est une petite île désertique et très ventée, ce qui en fait un paradis pour les amateurs de sensations. Santa Maria est un endroit touristique idéal pour le farniente et le repos, où vous pourrez choisir entre le petit resto local (à des prix défiant toute concurrence) et l'hôtel 5*... Chacun y trouve son compte.

Et Boa Vista, c'était comment ?

 

Boa Vista Winclub

J'ai pris un mini avion à hélice pour me rendre sur la seconde île de mon périple, et pour le coup, changement de décors. Ce ne sont toujours pas les arbres qui font la différence, mais le village de Sal Rei qui est resté très authentique, avec quelques auberges toutes plus charmantes les unes que les autres. Elles longent une magnifique plage avec une eau transparente et plate, digne des plus beaux lagons.

Le centre Boa Vista Windclub a bien trouvé son emplacement, que ce soit pour le kite, la planche, le stand up paddle et même le surf ! On peut facilement louer du matériel de windsurf et naviguer juste devant le club, sur du plat, ou rejoindre un spot de vague au nord du village. Pour le kite, on descend en jeep ou bateau un peu plus au sud sur une large plage (idéale pour préparer le matos, apprendre à maîtriser l'aile, bodydrag, waterstart, premiers bords et finalement les sauts). Bref, c'est parfait pour tous, il n'y a pas grand monde dans l'eau, et même si le vent est plutôt side off, Sean et les autres moniteurs vous suivent en bateau et ça c'est vraiment génial ! Le vent y est régulier le matin et plus rafaleux l'après-midi, avec des vagues qui vont générer un shore-break, mais aucun problème pour passer, les gars du centre sont là pour vous aider !

En fin de journée, il fait bon se poser pour admirer le coucher du soleil et déguster du poisson cru fraîchement pêché ou la fameuse cachupa (cassoulet cap-verdien).

Surfvista

La fin de mon séjour s'est déroulée au sein du majestueux RIU Karamboa, grande structure type hôtel club amélioré avec tout ce qu'il faut pour passer de superbes vacances en famille ou entre amis (animation, beach-bar, plage, piscine, spa, mini club, 4 restos, etc...).

Et sur la plage, il y a Surfvista ! Petit centre kite et windsurf tenu par Tomas, avec la possibilité de louer du matériel, stocker ou prendre des cours. Le plan d'eau c'est plus de la vague, et pas n'importe quoi. Ils assurent les cours un peu plus au nord toujours avec un bateau de sécu et, si vous êtes en location, ils vous livrent le matériel en quad ! Concernant le matériel, c'est un petit centre mais qui n'a rien à envier aux plus grands. Après une bonne session, il est temps de se retrouver dans l'un des nombreux bars du RIU pour boire une bonne caipirinha devant le spectacle.

Les bons conseils pour nos riders qui partent au Cap-Vert

Pour se rendre au Cap-Vert et profiter des meilleures stats de vent, on vous conseille de partir entre décembre et mai. Le climat y est doux, agréable et le soleil sera au rendez vous. Dés qu'on survole ces îles, on découvre une étendue de sable fin, très aride. C'est vraiment dépaysant, loin de notre hiver français. L'avantage est d'avoir une eau turquoise et des températures estivales à moins de 5h de vol.  Vos vacances seront rythmées par les vagues, le vent, mais aussi et surtout une culture créole à part entière avec des danses et soirées 100% locales, et des cap-verdiens fiers de vous faire découvrir leur terres.