Mon plus beau séjour kitesurf en famille à Essaouira au Maroc

Publié le 06 janvier 2020
Spot

Essaouira, une destination kitesurf encore peu connue

Après quelques hésitations sur la destination - Dakhla bénéficiant d’une solide réputation pour un séjour kitesurf au Maroc, nous avons finalement choisi de partir une semaine au mois de novembre à Essaouira. Nous embarquons notre fille de 18 mois avec nous, n’ayant pas trouvé de solution de garde… ce sera donc un séjour kitesurf en famille. Raphaëlle de Fun & Fly nous organise toute la logistique, nous prenons des assurances au cas où, et puis c’est parti.

 

Vue ensemble du spot de kitesurf et windsurf du spot Essaouira

 

Une destination facile

 

Sans regret ! À seulement deux heures de vols depuis Bordeaux (Essaouira est desservie en direct depuis Bordeaux, Lyon, Marseille et Paris), le dépaysement dans cette ville portuaire dessinée par Théodore Cornut, un architecte français, est garanti. Et le spot de kite vaut bien celui de Dakhla. 

Nous quittons un automne morose, pluvieux et arrivons sous la belle lumière d’Essaouira. Difficile de faire autrement, la destination se vante de 320 jours de soleil par an. 

Dans l’avion, nous rencontrons une famille du pays basque venue se frotter aux vagues de la côte marocaine. Les petites filles Noa et Eléna, déjà sur des planches de surf, étaient ravies de rater l’école pour l’occasion.

Notre taxi nous attend à l’aéroport, et sur la route jusqu’à notre riad situé à côté du spot de kitesurf, nous découvrons les paysages de l’arrière pays d’Essaouira, des champs d’arganiers jonchés de petites chèvres qui grimpent sur les branches et se partagent la récolte avec les femmes des coopératives qui fabriquent la fameuse huile d’argan. 

Les drapeaux sur le bord de la route sont levés, le vent souffle, ouf ! 

Arrivés à proximité de notre hôtel, nous apercevons la belle plage d’Essaouira, avec à son extrémité le port et la médina. 

 

Des logements pour tous les goûts...et les bourses !

 

Nous avons opté pour un riad à côté du spot sur les recommandations de Fun & Fly. Et nous ne sommes pas déçus. Ceux qui, comme nous, veulent garder l’œil sur les conditions, choisiront le Riad Zahra, un établissement simple à quelques pas du ION CLUB Essaouira. Le petit plus, deux restaurants au cœur du Riad (un seul sera ouvert à cette période). Une fois la petite au lit, nous avons profité de notre soirée autour d’une délicieuse cuisine, lovés dans un salon marocain à la lumière des bougies. A goûter absolument, les fruits de mer en tajine ou la cassolette de poulpe.

A la recherche d’une immersion dans la culture marocaine ? Mieux vaut loger dans la médina d’Essaouira. Le Riad Salut Maroc avec sa terrasse face à l’océan est une option chic et courue.

Pour les plus exigeants ou pour ceux qui en ont marre du vent, deux adresses kids friendly séduiront toute la famille. Le Jardin des Douars à quelques kilomètres à l’extérieur d’Essaouira offre un cadre paisible et luxuriant, de l’espace et des petits à côté pour se relaxer (spa, piscine hammam). On peut aussi y aller simplement pour déjeuner.

Sinon, l’auberge Tangaro, juste à côté du Sofitel en arrivant sur Essaouira nous a été fortement recommandée par une famille austro-allemand rencontrée au ION CLUB. Johanna, Toni et leurs deux enfants Isidore et Karla sont venus exprès de Bavière pour profiter de l’océan atlantique ainsi que du soleil. Ils sont ravis de leur stage au ION CLUB et de leur séjour hors du temps dans leur chambre spacieuse de cette auberge toute blanche et bleue. Dans cette institution essaouirienne fondée il y a plus d’un siècle, piscine, spa, yoga et healthy food garantissent la détente après une journée de pratique de kitesurf.

 

Nos clients de la famille DORY LAUTREC sur le spot kitesurf Essaouira au Maroc

 

Les enfants sont rois sous le regard bienveillant des marocains

 

Les chauffeurs de taxi redoublent d’attention avec les enfants, le personnel des riads s’empressent de les prendre dans les bras, dans la rue certains s’arrêtent même pour leur caresser la tête.  

Pour les parents d’Enora rencontrés sur le vol retour, voyager avec leur fille de 7 ans rend le séjour au Maroc beaucoup plus simple : finies les sollicitations incessantes et place aux larges sourires et paroles agréables dans les rues de la médina. 

Oubliez aussi vos principes (strictes) d’éducation, ici les enfants sont rois. Un petit pleur, un caprice, l’enfant ne veut pas dormir… ne le forçons pas rétorquent les marocains ! Une douceur le calmera. Ainsi, avons-nous retrouvé notre fille, dans la cuisine du Riad, des gâteaux plein les mains, du chocolat tout autour de la bouche sous le regard attendri de sa babysitter mais aussi du personnel.

Il nous fallait bien la faire garder si nous voulions profiter de nos activités ! Raphaëlle de Fun&Fly m’avait précisé que les hôtels proposaient des babysitters sur demande. Nous avons ainsi fait confiance à Fadwa qui s’est bien occupé de notre petite les après-midis où nous kitions.

 

Essaouira, la piste noire du kitesurf

 

Car l’objectif de nos vacances était bel et bien de profiter de l’océan. À quelques centaines de mètres de notre Riad se trouve le ION CLUB Essaouira, sur la plage face au spot. Le spot est exigeant, le mois de novembre est connu pour ses grosses vagues et Essaouira pour être la « piste noire du kite » dixit Younes l’assistant manager du ION CLUB. Fun & Fly nous avait prévenu– novembre n’est pas la meilleure période, nous avons néanmoins pu profiter de belles sessions. 

 

Il faut dire qu’avec des vagues de plus de trois mètres certains jours et un vent trop léger d’autres jours, pas facile pour débuter mon stage de kitesurf. Dans les bonnes fenêtres, j’ai eu droit à des cours privés avec Hamed, pédagogue, patient et au français impeccable avec qui j’ai connu les premiers frissons du pilotage et de la nage tractée. 

 

Julien, qui est lui autonome, a loué son matériel sur place et a su braver la barre pour découvrir les plaisirs de kiter dans les vagues. Pas de panique quand il a perdu sa planche de kite, des instructeurs sillonnent le spot en kite ou en bateau (suivant les jours) et ramènent immédiatement le matériel. 

 

Le ION CLUB Essaouira, la progression assurée !

Bref, je ne suis pas encore autonome, mais c’était une très bonne expérience.  L’équipe du ION CLUB est adorable mais aussi flexible, le club directement sur le spot et le matériel DUOTONE, renouvelé tous les ans est performant (on a d’ailleurs pu acheter un harnais de l’année précédente). 

Martin, le gérant est un sportif invétéré, marocain d’adoption depuis 20 ans et toujours disposé à échanger.  Son bras droit, Younes, nous a livré quelques secrets pour profiter au maximum de notre séjour. Attention toutefois à prévoir sa combi surtout pour les petits gabarit frileux comme moi car le choix est limité. 

Outre le kite surf, le centre ION CLUB propose des stages, de la location de windsurf avec toute la gamme de matériel FANATIC / DUOTONE, ainsi que du surf, du paddle, du canoë et même des sorties VTT.

 

Materiel ION CLUB et mise a eau le spot de kitesurf Essaouira au Maroc

 

Une adresse pour un bon déjeuner ?

Parmi les petites joies de notre séjour, les délices de la cuisine marocaine. Si le top 5 des meilleurs tajines n’existe pas encore, nous allons le lancer. Notre préféré : le tajine au poulet chez Lahcen (à côté du café Mogadore) un petit boui-boui de l’avenue Mohamed 5, fréquenté par des marocains à 10 minutes à pied du spot. Autre adresse hors des sentiers battus, chez Mizar dans le quartier Azlef, surnommé le quartier gourmand de la ville (compter 5 minutes en taxi). Le cadre n’a rien d’exceptionnel, mais la cuisine est délicieusement fraîche et le patron ainsi que sa femme sont très accueillants. Lors de notre venue la salade de sardines marinées était à tomber. 

Avec une vue imprenable sur le spot et une cuisine simple et efficace (burgers, salades, pizza), le restaurant Océan Vagabond, séparé d’une porte du ION CLUB, ravira petits et grands. Dans la plupart des adresses des menus enfants sont proposés, sinon n’hésitez pas à prendre la soupe à la carte ou demandez à chauffer votre petit pot. Les plus intrépides iront directement au port acheter du poisson à griller sur place.

 

Espace chill out au Mizar sur le spot Essaouira au Maroc

 

Que faire avec les enfants ?

Si les enfants ne sont pas encore en âge de profiter des activités nautiques (selon les recommandations du ION Club : surf dès qu’ils savent nager, kite à partir de 40 kg), Essaouira n’en restera pas moins une destination pour toute la famille.

La médina et le port avec son marché aux poissons offre un spectacle vivant pour toute la famille. La plage d’Essaouira ne manque pas d’attraits, aire de jeux, cerf volants, balades le long de la promenade à pied, en skate ou à dos de chameaux...enfin de dromadaires. Le meilleur moment de la journée ? Au coucher du soleil pour profiter des belles lumières sur les îles purpuraires, ces îles qui furent à l’époque des romains, réputées pour leur industrie de la couleur pourpre fabriquée à partir d’un coquillage péché dans la baie. 

Même un petit tour en famille au hammam est envisageable. Les bébés de 6 mois sont admis, ils sont gardés par des femmes du hammam pendant que vous profitez de vous relaxer en sirotant un petit thé à la menthe.

Une semaine après nous plions bagages et reprenons l’avion pour Bordeaux, encore sous le charme de la douceur de vivre d’Essaouira dont les odeurs, les couleurs et les sons ont su séduire tous nos sens, jusqu'à nos papilles.

Coucher de soleil avec deux dromadaires sur le spot de kitesurf Essaouira au Maroc

Texte et photos sophie Dory-Lautrec