Nos 9 meilleures destinations surf pour un séjour de rêve

Publié le 25 février 2019
Spot
Les meilleures destinations surf de Fun and Fly Sport Away

Bref historique sur le surf

 

Sport de glisse le plus pratiqué au monde, le surf est internationalement répandu dans les diverses parties du globe où les vagues sont présentes. À l’origine pratiqué par les hawaïens comme rite culturel, le surf s’est rapidement développé sur les littoraux du monde entier. Certaines destinations proposées par Fun and Fly - Sport Away font partie des meilleurs spots de surf mondiaux et c’est pourquoi nous tenons à vous les présenter un par un. Prenez votre planche de surf et on s’occupe de tout pour votre séjour en surf !

1. Le paradis du surf à Saint-Martin

 

L’île de Saint-Martin fait partie des Caraïbes et a la spécificité d'être divisée entre deux pays : La France ( Saint-Martin ) et les Pays-Bas (Siint-Maarten). Cette magnifique île aux plages dorées, aux lagons turquoise et aux étonnants récifs coraliens vous offre toutes sortes de spots pour débuter ou progresser dans une eau agréablement chaude ! Saint-Martin est le paradis de la glisse et donc en grande partie du surf, apparu il y a une trentaine d’années sur l'île. Peu importe la houle, il est possible de surfer tous les jours de la semaine en sélectionnant le spot qui est adapté à notre niveau.

Parmi les spots les plus reconnus de l’île, le Galion Beach est praticable par tous les types de niveaux. C'est un joyau en pleine réserve naturelle, ce spot est l’idéal pour apprendre à surfer en quelques heures, mais il est aussi le spot de prédilection pour l'entraînement des jeunes champions du club.

 

2. Les spots de surf autour de Dakhla au Maroc

 

La première destination proposée est Dahkla, avec notamment West Point et Lassarga. En plein Sahara Occidental, Dakhla au Maroc offre une liberté incomparable à ce qu’on a l’habitude de voir. Cette région est parsemée d’étonnantes créations de la nature, qui apparaissent au milieu du désert et qui semblent invraisemblables, comme par exemple des trous d’eau et des formations rocheuses étonnantes. La Dune blanche, située dans la lagune est le lieu incontournable de Dakhla. Accessible uniquement par bateau, cette zone regorge d’oiseaux migrateurs. Malgré un environnement préservé unique en son genre, ce spot reste peu connu du grand public. Les vagues présentes sur le spot sont souvent de très bons pointbreaks qui déroulent en droite, accessibles à tous types de surfeur et permettant de surfer la vague sur de longues distances. Après l’effort, il sera possible de déguster toute sorte de poissons et de fruits de mer fraîchement pêchés par les fermes ostréicoles qui se trouvent à l’entrée de la ville. Dans cette région, la pêche en surfcasting y est très pratiquée puisque c’est une zone de pêche fructueuse.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Parmi les trois spots, Lassarga est une des plus belles vagues du Maroc. Difficile d’accès, la fameuse vague déroule sur des centaines de mètres (jusqu'à 1,2 km) et évolue en fonction de la marée et des sections. Le second spot de surf est proche de l'hôtel Westpoint se situant en face du spot Oum Lamboiur. Restant à proximité de la ville, la plage elle s’étend sur des kilomètres. Sur le spot, il y a des droites ou des gauches en fonction des bancs de sable qui évoluent au grès des marées. Le déferlement y est rapide et creux au départ de la vague et ralentit à mi-parcours, favorisant la progression du surfeur débutant ou intermédiaire.

3. Le fabuleux spot de surf d'Essaouira au Maroc

 

Essaouira fait partie des destinations surf incontournable du Maroc. Une des villes les plus importantes du Maroc, elle fut obligée de se plier au développement rapide de Casablanca et tomba en déclin. La ville a gardé une âme, très présente lorsque l’on vagabonde dans la vieille ville. Les habitants y sont beaucoup plus calmes qu'à Marrakech. Essaouira est unique et laisse penser que l’on est au bout du monde. La configuration de certains spots dans le coin forme des points breaks rocheux. Protégés du vent, les conditions sur ces spots peuvent se révéler fantastiques en hiver avec des vagues déferlantes de 1 m à 3,5 m. Parfaitement exposé pour la houle de Nord-ouest qui descend, généré par les dépressions de l’Atlantique Nord, la côte marocaine peut accueillir tous types de vagues. Pour agrémenter ce surf trip, vous surfez avec les dromadaires qui vous regardent d’un œil intrigué depuis la plage. Une expérience unique, qui devient magique avec les couleurs incomparables du coucher de soleil plongeant sur la ligne d’horizon de l’océan.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Parmi les spots d’Essaouira, il y a Safi qui est à deux heures de route au Nord. C’est une grande plage avec des formations rocheuses imposantes sur laquelle déroule des vagues puissantes et creuses. Sidi Kaouki est un autre spot à 25 km au sud d’Essaouira et Imessouane est parfaitement situé entre Essaouira and Taghazout. Ce spot permet de surfer sur 300 m une vague sans aucune imperfection. Pour le longboard, le paddle ou pour progresser en surf, cette vague est un parfait compromis.

4. L'île Maurice et ses spots de surf sur Le Morne

 

Le Morne à l’île Maurice est mondialement reconnu par les kitesurfers. Elle est aussi très prisée par les surfeurs à la recherche de sensations fortes. Ce spot se situe sur la côte sud-ouest de l’île, les riders ont la chance de pouvoir pratiquer leur passion aux abords d’une imposante formation rocheuse classée au patrimoine de l’UNESCO, le Morne Brabant. Le rocher du Morne est un des paysages emblématiques de cette île qui était une ancienne escale incontournable sur la route des Indes.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Ce lieu recèle de différents spots adaptés à tous types de niveaux, du débutant au surfeur confirmé. Une partie de la passe (reef) permet aux débutants de pratiquer sereinement dans une zone avec de la profondeur. Tandis que les experts pourront se lancer sur Manawa ou bien One Eye directement sur la barrière de corail. Ces spots sont considérés "difficiles" en raison des courants mais aussi de la présence de coraux. Il est conseillé de faire attention et de surfer One Eye en marée haute ou en marée montante uniquement. Ce magnifique reef-break cache l’une des gauches les plus spectaculaires et rapides au monde. Manawa, un récif similaire à 1 km au sud de One Eye est également connu des pro-surfers. Il reste conseillé de le surfer lorsque les conditions sont constantes étant donné qu'il est nécessaire de traverser une large passe avec des courants puissants. Le spot de Manawa pourra vous offrir de grandes et puissantes vagues avec des vents soufflants vers le sud-est. Le bateau est le meilleur moyen pour accéder à ces spots.

5. Les plages de Tibau do Sul parfaites pour le surf

 

Tibau do Sul est une ville de l'État de Rio Grande do Norte au Brésil dans la micro région du littoral Est. Favorisé par sa position géographique, le littoral de Rio Grande do Norte reçoit des houles Nord-est, Est et Sud-est, favorisant des conditions idéales pour la pratique du surf toute l’année. Ce lieu, situé entre forêt tropicale, étangs turquoises et océan Atlantique, est le parfait endroit pour pratiquer le surf tout en découvrant la nature sauvage de la région qui vous transcendera.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

L’autre point positif des spots que propose Rio Grande est son accessibilité pour tous les niveaux, de l’initiation d’un enfant, aux adultes souhaitant progresser, jusqu’aux experts en quête de Barrel. Le Brésil regorge de nombreux spots de folie peu connus dans le monde du surf. Parmi eux, on trouve Ponta do Madeiro qui fait partie des spots World Class. de novembre à mars, une droite qui marche avec un swell de nord déroule sur une longue distance. En face du Sossego Surfcamp, il y a un spot proche avec de longues vagues et des tubes. A 20 minutes en voiture du centre, se trouve la ville de Pipa avec le spot de Lajao.  Lajao nécessite de ramer 300 mètres pour atteindre le reef. Lorsqu’on y est, on découvre une très longue droite très abordable pour l'apprentissage.  À sa droite nous avons le spot d’Abacateiro, qui est lui réservé aux riders confirmés dû à son manque de profondeur qui donne une vague creuse et très rapide. Les autres spots sont nombreux et certains ne sont même pas référencés, il faut aller à leur découverte ! La température de l’eau reste chaude toute l’année, environ 26°, et le vaste littoral permet de surfer des spots très peu fréquentés si l’on est prêt à explorer.

6. Le Cap Vert et les spots de surf de Boa Vista

 

Boa Vista est un petit coin de paradis perdu dans l’océan Atlantique à l’Est de l’archipel du Cap-Vert. L’île regorge de plages infiniment longues et paradisiaques d’une rare beauté quasiment désertiques. Les vagues émeraudes peuvent même être ridées par des débutants sur certains spots. Plus dans les terres, un surprenant désert dessine de belles dunes de sable typiques des paysages du continent africain. Il existe de nombreux spots sur l’île de Boa Vista, sur la côte-ouest, où se trouve la plupart de nos hébergements.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Boa Vista recense quelques-uns des meilleurs spots de surf au monde. Lorsqu’il n’y a pas de tempête, le vent ne souffle pas très fortement et la houle est souvent bonne pour surfer. On compte 4 spots intéressants, tandis que la côte-est offre des spots plus radicaux exploitables uniquement en mode excursion. Cette destination offre régulièrement les conditions pour surfer, il y a de nombreux spots pour tous les niveaux, du shore break en passant par la vague du reef ou du beach break. Un petit reef borde la plage de Praia de Chaves où il y a des vagues parfaites pour apprendre et évoluer. Les locaux sont d’une grande gentillesse et rendent le séjour encore plus reposant, c’est une excellente destination pour les personnes recherchant le calme, loin du stress de la ville. Il s’agit sans aucun doute des plus belles plages et des meilleures conditions parmi tout l’archipel.

7. Les spots de surf autour de la baie de Santa Maria sur l'île Sal au Cap Vert

 

Toujours sur les îles du Cap-Vert, Sal mêle une ambiance pittoresque et une beauté envoûtante. Au sud de l’île de Sal, la grande baie de Santa Maria, ouverte sur 3 km de long offrant des vagues idéales ! De plus, l’île regorge de spots secrets qui raviront ceux qui souhaitent surfer en petit comité entre amis.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

L’île est touchée par des vents intenses et offre des vagues techniques qui font de Sal Santa Maria un spot sacré par les surfeurs. La droite rapide d’Alibaba et la vague de Ponta Preta, qui se situe à la pointe sud-ouest de l’île sont reconnues par les surfeurs confirmés, car elle forme des tubes de qualité très puissants. Les débutants seront aussi de la partie sur différents spots accessibles à tous, comme à Palmeira au nord-ouest de Sal.

8. Le spot de surf méconnu de Viana do Castelo au Portugal

 

Située au cœur d’un Portugal traditionnel et historique, dans un cadre atypique et préservé du tourisme de masse, Viana do Castelo est une jolie ville du nord-ouest du Portugal où se côtoient montagnes, rivières et océan. La plage de Cabedelo est une référence pour la pratique du surf au nord du Portugal. Elle bénéficie du vent “on-shore” qui fait de la plage un spot idéal pour apprendre le surf et donner du plaisir aux surfeurs intermédiaires.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Les nombreux spots aux alentours donnent l’occasion de découvrir des lieux insolites et profiter de magnifiques sessions. Du fait de sa position, la péninsule ibérique du sud-ouest est fréquemment exposée à du swell de 5 mètres en hiver et 2 mètres en été. Les spots sont adaptés à tous les niveaux et le fond de l’eau est sableux, ce qui peut rassurer les riders débutants. Les spots Praia da Arda Beach et Praia de Afife Beach offrent souvent des vagues assez imposantes (2 mètres minimum). Moins de 30 km au sud de Cabedelo, il y a Esposende où les conditions ne sont pas régulières mais permettent de pratiquer le kitesurf et le surf. Aux abords de la plage de Cabedelo se trouve des shops spécialisés dans le kitesurf, le surf et le paddle. Des ateliers sont aussi sur place et permettent de réparer son matos.

9. Fuerteventura : la destination surf aux Canaries

 

Fuerteventura est la deuxième plus grande île des Canaries, mais aussi la plus ancienne des sept îles au niveau géologique. La terre, très sèche y est peu cultivée et le tourisme est la ressource principale de l’île. Elle dégage une certaine tranquillité. Elle est très minérale (90% de pierres) comme nous pouvons le voir avec les petites maisons blanches et carrées qui se trouvent un peu partout et rappelle l’Afrique. L’eau est chaude toute l’année, elle ne descend jamais en dessous de 18°. La partie nord de l’île de Fuerteventura a la particularité d’être touchée par un swell qui a parcouru des milliers de kilomètres, ce qui donne de bonnes périodes et des vagues très belles.

[[{"attributes":{},"fields":{}}]]

Il y a des reefs volcaniques, de nombreux spots de surf worldclass, mais aussi des beach breaks plus cools, tout cela à quelques heures de vol de la France. Les paysages y sont grandioses mêlant dunes de sable blanches, montagnes volcaniques et océan. Corralejo est la station balnéaire prisée des touristes, on y trouve toutes les commodités et c’est aussi un endroit sympa pour faire la fête. Il n’est pas rare de croiser des “borrachos” en partant surfer au petit matin... A proximité de cette station, il y a plusieurs bons spots de surf accessibles depuis ville sans véhicule, comme Rocky point qui marche par gros swells de nord ou El Muelle. Le port de Corralejo donne accès à la vague de Los Lobos sur la petite île juste en face de la station balnéaire. C’est une longue droite de point break de classe mondiale qui déroule parfois sur 400 m de long.